Chaque mois nous vous proposons une sélection de nos coups de cœur, les vins qui nous inspirent et que nous aimerions vous faire partager. Afin de vous faire découvrir la totalité des coups de cœur de chaque mois, nous avons créé pour vous le programme de la caisse – cliquez ici pour en savoir plus.

Depuis le mois de Juin 2013 : Nous avons sélectionné une gamme d'épices de la maison Épices de Cru, basée à Montréal (Canada) et nous vous proposons un accord épice et vin. Cliquez ici pour en savoir plus.

Coups de coeur Mai / Juin 2014 »
Tuesday
Sep092014

Coups de coeur de Septembre 2014

 

Champagne L’atavique, Maison Mouzon Leroux et Fils            28,00 €


Vignerons de père en fils depuis 1776, Sébastien Mouzon est la 4ème génération qui s’adonne à perpétuer les valeurs et les traditions familiales.

La maison Mouzon Leroux & Fils, c’est 10 hectares de vignes réparties sur une centaine de parcelles et localisées sur quatre terroirs :

8 ha à Verzy et le reste sur les communes de Verzenay, Ludes et Villers-Marmery.

Côté viticulture, à son arrivé en 2001, Sébastien n’envisageait pas de travailler à la vigne sans bannir l’utilisation des pesticides de synthèse.

Par conséquent, le domaine a commencé en 2008 à travailler en biodynamie et depuis 2011, déjà 7 hectares et demi sont certifiés en AB.

En vinification, les fermentations sont faites en cuves émaillées et barriques puis les vins sont élevés sur lies en fûts et demi muids pour la plupart en effectuant un bâtonnage léger (en moyenne un seul).

En cave, les vieillissements peuvent atteindre jusque 6 ans mais concernant la cuvée l’atavique, celui-ci est de 30 mois.

La cuvée « L’atavique » est un clin d’œil d’une part, au regard de son assemblage 60% Pinot noir et 40% Chardonnay, qui est l’encépagement moyen sur le terroir de Verzy classé grand cru et d’autre part à ses ancêtres qui ont toujours produit ce Brut Réserve d’où cet adjectif pour dédié ce champagne.

Cette cuvée est établit sur la base du millésime 2010 puis complété par 20% de vins de réserve de 2009 travaillés en fûts de chêne, ce qui lui confèrent plus d’ampleur et profondeur.

Voici un champagne très charmeur au nez par ses légères notes florales et une bouche d’autant plus surprenante par cette fraîcheur et minéralité accompagnée d’arômes fruités sur la chair parfumée d’abricot.

Une dégustation somptueuse qui aurait été d’autant plus appréciée sur un taboulé de quinoa au basilic et une sole rôtie.

Commentaire de Noémie

 

Domaine Sylvie Spielmann Riesling Grand Cru Kaslenberg 2005        27,60 €


Après des études de viticulture en Champagne et en Bourgogne, Sylvie Spielmann s'envole vers la Californie, puis vers l'Australie, terres nouvelles du vin.

Elle s'éloigne ainsi quelques années du Domaine familial. Cependant, c'est pour mieux y revenir et se mettre à l'écoute de ce terroir d'exception.

Sylvie sur le domaine et le convertie en biodynamie en 1999 avec l’aide de son futur compagnon Jean-Claude Rateau.

A l'Ouest de l'Altenberg, sur des pentes assez abruptes qui s'étagent à une altitude moyenne de 250 m, le Grand Cru Kanzlerberg est, avec 3,23 ha, le plus petit des Grands Crus d'Alsace.

Son sol de marnes grises et noires est caractérisé par de magnifiques affleurements d’une de calcaire silicifié avec des inclusions de baryte blanche et de fluorine violette d'une forme cubique parfaite.

Le Domaine consacre ce Grand Cru au Riesling et au Gewurztraminer. La spécificité du terroir marque nettement les vins et leur confère une personnalité tout à fait unique. Avant de s'exprimer pleinement, ils ont cependant besoin d'être attendus, 4 ou 5 ans au moins.

C’est pourquoi ce millésime 2005 s’exprime actuellement parfaitement révélant sa plus belle expression terroir sur la minéralité et la profondeur.

Un vin qui accompagnera parfaitement un beau turbot.

Commentaire de Fabrice

 

Domaine Deboutbertin cuvée Achilée Anjou blanc 2012           15,00 €

Voici un tout nouveau domaine monté de toutes pièces par deux jeunes vignerons passionnés et passionnant qui sont Stéphanie Debout et Vincent Bertin. Le premier millésime est donc 2012. Ce domaine est constitué de 4 hectares, composés de 7 parcelles qui sont âgées de 20 à 90 ans, et conduites selon les règles de l’agriculture biologique. Ici sont récoltés du Chenin, Pinot d’Aunis, Grolleau, Cabernet Franc et Sauvignon.

La vigne est surtout travaillée en taille en gobelet pour une limitation des rendements. Mise à part le labour touts les travaux à la vigne sont manuels.

Pour la vinification, très peu d’interventions, levures indigènes, élevage en fûts de 3 à 5 ans pendant 12 mois en moyenne sur lies. Mise en bouteille sans filtration et sans So2.

Pour cette cuvée de Chenin le rendement est de 16 hl/Ha.

Lors de notre première rencontre en 2013 sur le salon Renaissance nous avons eu un véritable coup de cœur pour la gamme des vins proposée en blanc comme en rouge !

Au moment de la dégustation les vins étaient encore brouillons par leurs élevages mais laissaient entrevoir une grande élégance et surtout une énergie débordante, en total respect avec le fruit, bref des vins vivants qui font briller les yeux.

Cette cuvée m’évoque au nez les grands Chenin de Loire qui exprime l’essence de leurs sols en même temps que l’expression du climat qui les fait naître. Je pense à des cuvées comme les Rouliers de Richard Leroy, ou encore Xavier Caillard sur la cuvée Genèse… et oui je ne taris pas d’éloges sur ce domaine ! Tension, verticalité et note de pierre, voici comment je résume ce nez. La bouche est profonde et de grande ampleur et dirigée par une colonne minérale donnant à ce vin toute sa personnalité avec une pointe d’austérité qui le rend mystérieux et incrédule.

Une découverte à encaver et ouvrir pour le printemps prochain !

Commentaire de Fabrice

 

Bourgogne Epineuil Olivier Wartel 2012              13,20 €

Situé à l’Est de l’Yonne non loin de Tonnerre, le vignoble d’Epineuil s’épanouit sur les coteaux qui bordent la vallée de l’armançon. Ce vignoble méconnu par les amateurs de beaux pinots dans l’élégance date du XIII ème siècle. En 1885 le vignoble représentait 300 Ha. Depuis les années 60 le vignoble est en pleine croissance et compte aujourd’hui 100 ha de vigne en appellation contrôlée. Le sous-sol Argilo-calcaire nommé kimméridgien est le même que sur les terroirs de Chablis ou encore de certaines régions de la Champagne.

Olivier Wartel s’est découvert pour la passion du vin à l’âge de 17 lors de vendanges dans le Bordelais. Cette passion était naissante en lui depuis plusieurs années car son grand père, grand amateur de vins l’a toujours inspiré à la découverte de ce nectar.

En 2006, Olivier entreprend donc la création de ce domaine à Epineuil, domaine qui représente 6 Ha. Dès le premier millésime le labour est pratiqué et les désherbants stoppés ! Depuis ce jour l’orientation biologique est clairement l’objectif. Les vins ne sont pas collés et subissent une filtration très légère. Les apports en soufre sont minimisés.

Ce vin se distingue par sa couleur assez soutenue et une densité importante, contrairement à beaucoup de Bourgogne Epineuil qui sont assez légers en couleur. Le nez dévoile une belle profondeur sur des notes de cerises noires compotées. La bouche est dense avec une grande suavité. Un vin gourmand et digeste à la fois qui possède un réel potentiel de garde pour les 8 prochaines années.

Je vois sur ce vin un lapin à la moutarde ou encore une pintade grillée.

Commentaire de Fabrice

 

IGP Hérault cuvée L’Enclos 2012 Domaine La Terrasse d’Elise           17,50 €

 

Voici un domaine qui s'est hissé parmi les grandes figures emblématiques du Languedoc.

Implanté sur Saint-Jean-de-Fos près d'Aniane où se trouve le Domaine de La Grange des Pères et Mas Daumas Gassac, Xavier Braujou est un vigneron hors-normes.

Ancien bûcheron, il reprend le domaine familial en 1998 avec seulement 0.4 hectare de Syrah qu'il décide de retirer du système coopératif.

Ensuite, il applique de manière drastique des rendements très bas, conserve de vieux cépages arrachés par ses voisins et travaille ses sols de galets roulés et argilo-calcaire en s’inspirant des principes biologiques et biodynamiques.

Des travaux de vendanges en vert sont réalisés afin de limiter les rendements, à peine 20hl/ha.

En cave, les vinifications sont traditionnelles, en levures indigènes et sans trop d’extraction. La vendange est la moins triturée possible.

Cette cuvée L’Enclos, 100% Mourvèdre, est élevée pendant 12 mois en barriques puis mis en bouteille sans filtration et peu sulfités.

Un vin flatteur sur les fruits noirs très mûrs qui affirme que le millésime 2012 est un grand millésime et déjà très ouvert.

En bouche, la texture est onctueuse et épicée mais remplie de fraîcheur.

Un vin à déguster sur une daube provençale.

Commentaire de Noémie