Chaque mois nous vous proposons une sélection de nos coups de cœur, les vins qui nous inspirent et que nous aimerions vous faire partager. Afin de vous faire découvrir la totalité des coups de cœur de chaque mois, nous avons créé pour vous le programme de la caisse – cliquez ici pour en savoir plus.

Depuis le mois de Juin 2013 : Nous avons sélectionné une gamme d'épices de la maison Épices de Cru, basée à Montréal (Canada) et nous vous proposons un accord épice et vin. Cliquez ici pour en savoir plus.

« Coups de coeur Avril 2012 | Coups de coeur Janvier/Février 2012 »
Saturday
Mar032012

Coups de coeur Mars 2012

DOMAINE DU PICATIER – L’Intro 2009 Vin de France  – 8,80 € 

Géraldine et Christophe Pialoux sont installés à Saint-Haon-le-Vieux au cœur de l’AOC Côtes Roannaises. Cette appellation méridionale de la Vallée de la Loire s’étend sur seulement 200 hectares. Le domaine, crée en 2007, compte actuellement 7 ha de vignes. Notre couple de vignerons est en agriculture biologique et leurs vins expriment leur terroir. La culture de la vigne est respectueuse du sol et de la plante et le concept de la bio-dynamie est aussi appliqué dans les vignes. Les cépages gamay, pinot noir et chardonnay sont ainsi chouchoutés à l’aide de tisanes de plantes pour nous offrir des vins de plaisir, fruités et gouleyants à souhait.

L’Intro 2009 est un pur gamay, appelé ici saint romain. Les vignes sont labourées et enherbées. L’élevage a été effectué entièrement en cuve. Les coteaux situés entre 370 et 550 mètres d’altitude reposent sur un sol granitique. Ce vin est très porté sur le fruit rouge croquant avec des notes poivrées et épicées. Un vin de soif, gourmand avec beaucoup de fraîcheur. Il pourra se déguster sur des plats de montagne tels une raclette mais aussi sur des charcuteries, des fromages ou des cuisses de canard. Comme ce vin est jeune, laissez-le s'aérer en carafe quelques heures, il vous dévoilera alors tout ses arômes.

La Côte Roannaise est donc un lieu à découvrir pour son vignoble. Et si vous avez l’occasion de passez vos prochaines vacances dans ce coin de la Loire, le domaine du Picatier possède également un gîte rural…

 

DOMAINE DES HUARDS – Cour Cheverny 2006 Cuvée François Ier – 10,50 €

Michel Gendrier possède un domaine de 35 ha (dont 8 ha en Cour Cheverny) en culture biologique et biodynamique. Situé à Cour Cheverny, appellation du Val de Loire, c’est le cépage romorantin qui est ici cultivé. Le domaine est à seulement quelques kilomètres du château de Cheverny. Ce vin est issu de vieilles vignes dont un rare plant de romorantin planté en 1922. Les vignes sont âgées entre 50 et 83 ans et reposent sur un sol argilo-calcaire particulièrement adapté au cépage. La fermentation a lieu en levures indigènes. L’élevage quand à lui dure six mois sur lies fines.

C’est un blanc d’une grande minéralité, avec de la tension et de la puissance. Le nez est élégant. La bouche est ample et beurrée marquée par la finesse. L’équilibre est parfait avec une persistance aromatique. Vous pourrez apprécier ce cépage sur des plats tels des coquilles saint jacques, des poissons fumés ou encore sur une poularde à la crème ou un ris de veau. Vous pourrez apprécier ce vin dans sa jeunesse pour sa suavité. Sinon, n’hésitez pas à mettre cette bouteille en cave. Le potentiel de garde est grand entre 10 et 15 ans.

 

DOMAINE DU CLOS NAUDIN – Vouvray Pétillant Brut Réserve 2007 – 19,50 €

Philippe Foreau est un grand vigneron. Son domaine, environ 11 hectares de vignes âgées de 38 ans  en moyenne, est conduit en agriculture biologique mais sans revendication. Le désherbage est mécanique, les engrais modérés, les rendements faibles (environs 35 hl/ha). La vinification est naturelle sans chaptalisation et faite en levures indigènes. Son Vouvray Méthode traditionnelle est sur la finesse, l’élégance et l’équilibre. Grâce à son travail le cépage chenin blanc planté sur un sol d’argiles à silex, appelé perruches, est pur, tendu et gourmand.

Cela nous permet d’avoir un vin avec beaucoup de complexité aromatique, une belle richesse de fruits blancs sur des notes d’agrumes et une grande longueur. Un grand effervescent comparable à notre méthode champenoise. Cette cuvée pourra rester plusieurs années dans votre cave et si vous la dégustez en apéritif, la fraîcheur et les agrumes seront au rendez-vous. Et si l’effervescence vous lasse, les vouvrays secs de notre vigneron pourront sublimer des plats tels un carpaccio de saint jacques, un turbot aux amandes ou les plats épicés au safran.



DOMAINE TRAPET – Riesling Grand Cru Schoenenbourg 2008 – 30,00 €

Le domaine Trapet est présent en Bourgogne mais aussi en Alsace où Andrée Trapet est vigneronne depuis toujours. C’est avec son mari Jean-Louis Trapet qu’elle cultive ses vignes travaillées dans le respect du terroir, du sol, de la plante. Le labourage des vignes s’effectue avec le cheval. Sur ce grand domaine, on applique les méthodes biologiques et biodynamiques. Le travail dans la vigne est réfléchi. C’est au nord de Riquewhir que le Grand Cru Schoenenbourg est situé. Les vignes en coteaux sont exposées sud, sud-est sur des pentes assez fortes comprises entre 265 et 380 mètres d’altitude. Le lieu-dit très réputé d’une superficie de 53 ha dont 130 ares pour le domaine est composé de marnes calcaires et le cépage riesling y est roi.

Ce Riesling Grand Cru est d’une belle suavité en bouche. Le nez est sur des notes mielleuses, de citron confit et de craie. C’est une concentration de senteurs et de saveurs ! Le nez est puissant. La bouche est fraîche et équilibrée, dotée d’une magnifique minéralité. Ce grand vin de garde (entre 10 et 15 ans) élevé en fûts n’est produit seulement qu’à 7500 bouteilles par an. Le Schoenenbourg se mariera avec les poissons (bar, sole, saint pierre), les fruits de mer, le coq, les volailles, la blanquette de veau ou encore les fromages de chèvre. Si vous testez ce vin, nul doute…un grand moment de dégustation vous attend.

 

DOMAINE LUCIEN BOILLOT – Gevrey Chambertin Les Evocelles 2009 – 35,50 €

Etabli à Gevrey depuis 1950, le domaine Boillot est aujourd’hui dirigé par Pierre Boillot. Le domaine de 7 hectares est composé de jeunes vignes mais aussi de vignes centenaires. L’âge moyen étant de 55 ans, les vignes sont soignées avec beaucoup d’attention : labourage, culture raisonnée. Les vins ne sont ni collés ni filtrés. Les raisins sont égrappés avant la fermentation. L’élevage se fait en fûts de chêne avec un peu de fûts neufs.

Notre vin est un Gevrey sur la finesse. Des notes de fruits rouges s’exhalent avec le cassis et la fraise en rétrolfaction. La bouche est d’une grande fraîcheur avec de la mâche et une grande longueur. Quelle bouche veloutée ! Ce vin est idéal pour accompagner des viandes rouges telles un bœuf bourguignon, un canard rôti, un lapin aux olives ou une volaille aux cèpes. Vous pourrez le conserver entre 8 et 12 ans. Si le Gevrey vous plaît vous pourrez alors tenter du même domaine le 1er Cru Les Cherbaudes, représentatif du terroir bourguignon et d’une grande élégance.


DOMAINE FRANCUSKA VINARIJA – Cuvée Obecanje 2008 – 15,50 €

Le domaine Francuska Vinarija est situé à Rogljevo, petit village composé de 300 caves en pierre de taille entouré par 40 ha de vignes. Estelle et Cyrille Bongiraud, tous les deux vignerons, ont décidé de s’installer dans ce coin de la Serbie orientale pour redynamiser la région où la viticulture était délaissée.

Les Bongiraud nous proposent des vins d’un grand équilibre et d’une grande fraîcheur. En effet, les journées sont chaudes et les nuits fraîches dans cette région. Les vignes, non désherbées, qui reposent sur un sol de tuffe calcaire, comme dans la Loire, permettent de donner des vins avec une grande maturité du fruit et une belle tension.

Le domaine produit environ 25 000 bouteilles par an. Les vins sont peu sulfités et vinifiés en levures indigènes.

Ce rouge Obecanje 2008 dont le nom de la cuvée signifie La Promesse est un 100% gamay manchot à petits grains, typique de la région. Le vin a subi une macération classique et l’élevage a été réalisé en fûts. Ce vin est très croquant sur des notes de fruits juteux bien mûrs. La minéralité domine en bouche, la finesse est présente et les tanins fins.

Vous pourrez ainsi le déguster sur des charcuteries, des fromages mais aussi des viandes rouges, des volailles ou bien un magret de canard. Ce pur gamay  pourra se garder au moins 10 ans et révèlera ainsi le grand terroir des Balkans.